Les bénéfices du plan d’épargne retraite

Le plan épargne retraite est un investissement permettant à un travailleur d’épargner sur le long terme afin de se constituer un complément de revenu pour ces vieux jours. Ainsi, en contrepartie du capital bloqué de l’épargnant jusqu’à sa retraite, celui-ci bénéficiera de réductions fiscales sur ses revenus. Toute personne résidant fiscalement en France a accès au plan épargne retraite. Et si vous vous demandez quelles sont les bonnes raisons d’ouvrir un PER et comment procéder, voici pour vous les différents éléments de réponse.

Pourquoi souscrire un plan épargne retraite ?

Accessible à tous les Français depuis le 1er octobre 2020, le PER ou plan épargne retraite est un support qui sert à accumuler des fonds de diverses origines destinées à la retraite. C’est donc un dispositif permettant aux travailleurs de rassembler suffisamment d’argent de côté pendant leur vie active afin de préparer leur retraite paisiblement. Une fois à la retraite, les sous épargnés et les gains obtenus sont versés aux travailleurs sous forme de rente ou de capital ; bien sûr selon des dispositions précises. Perçu sous cet angle, le PER constitue un moyen sûr et efficace de planification de retraite.

En outre, le PER séduit puisque, à la différence des autres épargnes de retraite, il vous donne la possibilité d’ouvrir un compte individuel ou un compte collectif. De plus, vous aurez la possibilité de bénéficier d’un complément de revenu. En gros, ce plan de retraite est un système qui vous simplifie la vie en présentant autrement l’épargne de retraite. Ouvrir un PER vous permet par ailleurs de bénéficier d’une défiscalisation sur vos revenus tout le long de votre vie active. Pour ouvrir un PER, vous pouvez soit vous rapprocher d’un intermédiaire financier proposant ce type de placement soit transférer vos fonds des produits épargne retraite tels que Perp, Perco, Madelin, vers un nouveau PER.

Les avantages du plan épargne de retraite

Le plan épargne de retraite offre de nombreux avantages rassemblés en deux grandes familles. On compte ainsi :

  • Des avantages économiques ;
  • Des avantages fiscaux.

En effet, à travers la politique dela rente, le plan épargne retraite garantit à l’épargnant un revenu à vie. Par ailleurs, la sortie en capital de 20 % permet de disposer d’un apport conséquent pour mettre en place un projet personnel pendant la retraite. Ce pourcentage représente également une somme intéressante à consacrer aux dépenses importantes tel que le financement de la dépendance tout au long de sa retraite. En 2019, les recherches menées par la DREES révélaient quele montant moyen de la pension de retraite en France est de 1393 €. Alors que la majorité des retraités perçoit à peine 1000 € par mois, seulement 7 % bénéficient d’une pension s’élevant à 3000 €. Les compléments de revenus perçus en plus des cotisations viennent pallier cette situation. Ils permettent de réduire de façon conséquente la différence entre les revenus de la vie active et ceux perçus pendant la retraite.

L’un des avantages les plus intéressants du PER consiste au fait que les cotisations sont libres. Cela le rend accessible à tous les travailleurs. Certes, le PER exige de bloquer une épargne durant une longue période de votre vie. Mais, il vous assure en contrepartie des revenus complémentaires issus d’une épargne déduite de votre imposition. Le plan épargne retraite se présente donc comme un outil de défiscalisation efficace. Il échappe au plafonnement des niches fiscales tout en vous permettant de passer plus sereinement vos vieux jours.

 Quelle fiscalité pour le Plan épargne retraite ?

La sortie en capital pour un plan épargne retraite collectif est soumise à l’impôt. Les versements fiscalement déduits seront imposés selon un barème progressif, tandis que la plus-value sera taxée à 30 % par prélèvement forfaitaire unique. De même, la sortie en capital du PER individuel est soumise à une imposition progressive d’environ 12,8 % avec une taxation de 30 % sur la plus-value. En cas de décès après 70 ans, le PER est transmis aux bénéficiaires avec un abattement de 30 500 € exonéré. En revanche, en cas de sortie du PER après 70 ans, des impositions importantes sont appliquées.